LA THERAPEUTE

Lalla Chafia


J’aime à picoler chez elle chaque fois que je déprime, un verre à la main donc, au fond de la cuisine du bar, à faire un "petit bruit autour de son âme". J’y trouvais toujours le même plaisir, jamais déçu, comme s’il y allait d’un artiste dans son atelier. Aussi appréciais-je entre autres la qualité de son parler, franc, et surtout la façon qu’elle a à me jeter dans un geste presque maternel, comme à un de ses trois chats, une bribe de poisson par-ci, une escalope par-là ou alors un amuse-gueule, selon l’inspiration du moment… Tiens ! c’est pour toi, Garamud... Tant d’attentions finirent donc par me faire regretter le fait que Dame Nature ne m’ait pas gâté moi aussi d'un de ces appendices félins, autrement je l’aurai remué en trompette et en signe de gratitude, plus pour le geste que pour la barbaque. Cela va de soi… Miaou!

Mais qu’importe ! C’est Griba son préféré, un chat sans queue, justement …

Hier encore, j’étais chez elle à boire quand le planton ramena quelques poissons à frire pour deux personnes, un couvert. Il les déposa sur la table et ne put apparemment s’empêcher de dire :

- tiens c’est pour les deux homos d’hier! le bar est en passe de devenir Sidi BouZeb, le marabout de mes deux !… .

Mais qu’est-ce que t’en as à foutre ! lui répondit la cuisinière pour ajouter à mon attention cette fois-ci : Dans le temps, j’en avais soigné un ! je vivais avec un homme et il se plaignait tout le temps d’un de mes voisins qui le reluquait, l’harcelait. Je savais l’homme malade, mais il ne s’en cachait pas qu’un jour, j’ai décidé de le guérir. Alors j’ai demandé à mon homme de le faire venir chez moi. Nous l’avions ficelé avec une corde, tel le mouton d'El Eid. Nous avons mangé, bu sous ses yeux et puis nous nous étions envoyés en l’air sous son nez. Une fois fini avec, nous l’avions déshabillé et de mes mains, j’ai écrasé du piment rouge contre son pourtour anal. Le lendemain, il a quitté la ville au petit matin, à la cloche de bois, la queue basse, entre les jambes ...

-et cela l’a-t-il passé ? cette « maladie »… Je demandai, incrédule …

-Oui ! je l’ai guéri ... de mon homme.

En sortant, je n’ai pu m’empêcher de jeter un coup d’œil furtif aux deux hommes, attablés le plus gentiment du monde, à attendre qu’on leur serve leur friture, un bon kil de rouge à portée de main. Rien qui n'eût trahi leur état dans le monde : deux parfait anonymes, quelconques. Mais comment les avait-on identifiés pour tels?

« C’est alors qu’une phrase revint à la mémoire d’Ulrich, précédée d’une vague de malaise. Cette phrase était la suivante : l’âme du sodomite pourrait avancer à travers la foule sans rien pressentir, et il y aurait dans ses yeux le transparent sourire d’un enfant ; car toutes choses dépendent d’un principe invisible » L’homme sans qualités, Musil

Commentaires

dayez a dit…
Y a t il un moyen pour voir ce principe invisible de Musil? Est ce que a chaque fois qu'on voit le transparent sourire d’un enfant on sentira aussi la vague de malaise?
GarAmud a dit…
mon cher Dayez,
la présente note est écrite à partir d'un fait "vraiment vrai". Les deux hommes étaient mes voisins de table, en aucun moment je n'avais senti qu'ils sont "tels" (et d'ailleurs je m'en fous) mais Bouchta, le Planton, les a jugés ainsi, soit qu'ils étaient rasés de près (et c'est en soi une raison valable pour y aller de ce jugement dans notre pays), soit que quelqu'un lui avait touché un mot dans ce sens ...... c'est en allant chez la cuisinère donc, que j'ai eu la "vérité homosexuelle" des deux hommes ...
je lis beaucoup Musil, mais je ne saurais me dire son exégète... :)
à toi de voir donc le principe invisible ...
atoep a dit…
I couldn't agree more.
Pr Shadoko a dit…
le camouflage c'est tout un art, mais des fois ça se transforme en camouflet car le transparent sourire...

a+
GarAmud a dit…
atoep>> thanks sir ! ... Homosexuality is written on every face :)


Pr Shadoko>> le transparent sourire, et le regard auquel on prête toute sorte de connotation, jusqu'à l'homosexualité par delà le fait que les traits du visage sont tels les poème à Valéry, ils se prêtent eux aussi au sens qu'on leur donne ... que peut-on dire à un homme qui croit dur comme fer que vous êtes ceci ou cela, pour vous avoir confondu avec tel ou tel ...
amitié!
Larbi a dit…
Petit détail d’intendance : Le mot « transparent » est-il utilisé ici dans sa signification littérale ? ça camoufle pas des choses ?
Lady M a dit…
Magnifique narration.
La guérisseuse de Sodomites est digne d'un personnage de roman (et pas n'importe lequel).
Bravo Gar !
Pr Shadoko a dit…
gar,

laisse tomber le regard transparent, musil et autres.
le concept a apparemment évolué.il ne s'agit plus d'être ou ne pas être homo au yeux des gens, à tort ou à raison!
maintenant on l'est forcément mais à différents degrés! c'est aussi simple que ça!

comment? grace au gayometre (http://www.channel4.com/life/micro
sites/G/gayometer/gayometer.html).

c'est ma femme qui sera surprise, hi!hi!hi!
GarAmud a dit…
Larbi,
"le transparent sourire" dont il est question dans cette note est celui des deux hommes attablés, comme nous l'aurions fait tous les deux et qui ferait dire à Bouchta, ce qu'il avait dit des deux autres. La cuisinière elle n'aurait demandé, là encore, de son côté que de nous guérir l'un de l'autre, elle nous lierait , tels les bêtes à immoler à Sidi Abdeljabbar.... et il t'en coûterait alors, le sourire qu'aurait jugé Bouchta trop transparent à son goût :)

je crois que j'aurai mieux fait de citer le mot à musil au tout début de la note ...

Lady_M,
ne serais-tu pas par hasard une fervente partisane de cette méthode?
;)

Pr Shadoko,
je n'arrive pas à accéder au gayomètre, j'aimerai avoir le coeur net quant à mon identité sexuelle. Je ne peux plus me fier à mon sourire, depuis que je me suis fait arracher les dents :)
Pr Shadoko a dit…
Si ça peut te consoler, Le Professeur Shadoko est gay à 23%;

l'adresse est : http://www.channel4.com/life/microsites/G/gayometer/gayometer.html.

bonne chance
GarAmud a dit…
mon navigateur, Smartfox, n'arrive pas à télécharger le plugin ... il en sait des choses, je crois.
Si par instants,tu sens que dans ta vie de couple il y a des moments de flottement, ta sexualité mise à rude épreuve, ce ne pourrait être que ces 23%
Mimoon a dit…
vues les circonstances et à mon humble avis, le marabout de mes deux qu'il fallait invoquer est Sidi BouTerma ;)

Bravo Gar !. J'attends avec impatience la suivante ...
GarAmud a dit…
merci Mimoon ... ;)
Anonyme a dit…
je trouve toujours que les hommos sont des artistes qui des personnes inteligentes qui savent parler et qui savent aussi utiliset les accessoires de la vie.

je peux citer quelques homos tres celebres qui ont revolutioné l art :

-notre fameux ABOU NAWAS qui se mokait des khalifas (il sufit de lires ses fameux poemes )

-charle beaudlaire
-leonardo de vincci.....

et beaucoup d autre

personelement je n ai rien contre les homos.

by scarla
Infinity a dit…
gar .. très cher .. comme de l'excellent vin .. tu te bonifie avec le temps .. et tu sais tellement m'ennivrer .. je m'absente .. et à chaque retour .. c'est l'euphorie ..

j'adore ..
GarAmud a dit…
Chère Infinity! kif rak? et la Tunisie? et l'Algérie? ... tu te bonifies au fil du temps :)

Posts les plus consultés de ce blog

SURVIVRE...

Amours félines

9UIDER, UN ANABAPTISTE DE CHEZ NOUS